Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
Un petit peu de bruit, une manière de prendre date pendant l’été afin de mieux en reparler dès la rentrée : la tribune publiée par le Monde le 8 août et signée par Robin Renucci et une dizaine d’autres responsables syndicaux du spectacle public attaque franchement : « la politique présidentielle affaiblit délibérément le ministère de la culture ». C’est comme un point de cristallisation d’une inquiétude aujourd’hui largement répandue. On en reparlera : il y a là la base à une bonne discussion sur la manière (...)
Bien qu’ayant peu duré (à peine de moins de quatre ans, de 1948 à 1951), Cobra reste dans l’Histoire comme un des mouvements importants de la peinture du XXè siècle. Les jeunes fondateurs avaient en commun d’être originaires de l’Europe du nord et d’avoir le goût d’une figuration colorée et libérée. Ils avaient nom, pour les plus connus d’entre eux, Karel Appel, Corneille et Asgern Jorn. C’est à Cobra que le Musée de Pont-Aven consacre une importante exposition. Le lien de Cobra avec l’école de Pont-Aven, (...)


Dans les années quarante du siècle dernier, Raoul Dufy a séjourné à Perpignan. Il y est arrivé en 1940, fuyant Nice sous la menace de l’Italie qui vient de déclarer la guerre. Il s’installe à Céret mais, frappé par une grave polyarthrite, il est pris en charge par un médecin ami des arts, le Docteur Pierre Nicolau, chez qui il s’installe. Une amitié est née entre les deux hommes, et le peintre s’est plu dans l’atmosphère familiale des Nicolau. Il a fait le portrait de l’épouse, Yvonne, et des quatre enfants du médecin. Avec les Nicolau, il a découvert le Roussillon, spécialement ses stations thermales et climatiques, dont Vernet-les-Bains où la famille possédait une maison. Il a aussi croisé les artistes qui se trouvent dans le département, qu’ils aient fui la zone d’occupation ou qu’ils soient du cru, comme le plus célèbre d’entre eux, Aristide Maillol. Il y avait entre les deux artistes une admiration (...)


L’égalité d’accès à la culture, ce n’est pas seulement l’accès aux institutions, c’est aussi celui à la pratique artistique. Et là, « nous sommes loin du compte », a affirmé mercredi la ministre de la culture. Alors que « la pratique d’un art ne peut pas être « la chance » de quelques-uns. C’est un droit pour tous ». Françoise Nyssen avait soigneusement choisi son terrain pour proclamer ce droit à la pratique artistique. Elle venait d’assister, dans la prestigieuse salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris, à un concert donné par des ensembles représentatifs de deux dispositifs exemplaires : Démos et Orchestre à l’école. Deux dispositifs qui vont connaître un soutien accru de l’Etat : Démos verra sa subvention passer de 1,5 M€ à 3,5 M, et Orchestre à l’école de 400 000 à 600 000 €. Comment, à partir de ces exemples, rendre effectif le droit à la pratique ? La question demeure posée. Démos, c’est un dispositif (...)
Laurence Engel, Que peut la culture ? Paris, Bartillat, 2017, 220 pages, 18 Euros. L’essai sur la politique culturelle est devenu, en France, un genre à part entière, où le pire côtoie le meilleur. Cet ouvrage appartient incontestablement à la seconde catégorie. L’auteure excelle à articuler (...)