Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
Sauf forte mobilisation pour s’y opposer, nous sommes condamnés à plus ou moins brève échéance à payer pour entrer dans les cathédrales françaises. C’est ce qui ressort des propos de la ministresse de la culture lors d’une conférence de presse consacrée à une « stratégie pluriannuelle pour le patrimoine ». C’est en réponse à une question que Françoise Nyssen a abordé le sujet. « Ce n’est pas notre priorité, a-t-elle affirmé, soulignant que, par ailleurs, la loi de 1905 prévoit la gratuité. Mais, a-t-elle (...)
Montessori est à la mode. La méthode d’enseignement conçue il y a un siècle par l’Italienne Maria Montessori séduit des parents qui ne font pas confiance à l’école traditionnelle. Des écoles s’ouvrent, et le sujet flotte dans l’air comme une musique tendance. Pourquoi ce phénomène, aujourd’hui ? Le film d’Alexandre Mourot, qui sort le 27 septembre sur les écrans français, Le maître est l’enfant, apporte une partie de la réponse. Alexandre Mourot s’est placé au niveau où la méthode se comprend le mieux : il a (...)


Les crédits pour le patrimoine, en hausse de 5% dans le projet de budget pour 2018 du ministère de la culture, n’augmenteront plus pendant le reste du quinquennat, mais ils ne diminueront pas non plus. C’est la promesse faite par la ministresse de la culture, le 17 novembre, à l’occasion d’une conférence de presse consacrée à une « Stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine ». Le projet de budget 2018 fixe à 326 millions d’euros, et la hausse de 5% dans les contraintes actuelles est un effort significatif, se félicite Françoise Nyssen comme elle se félicite de la « sanctuarisation » du montant 2018 pour l’ensemble du quinquennat. La « stratégie pluriannuelle » annoncée prévoit notamment : • la création d’un « loto du patrimoine », vieille idée reprise par Stéphane Bern, et d’un jeu de grattage au profit du patrimoine. Le tirage du loto pourrait être annuel, peut-être pendant les Journées du Patrimoine. (...)


Auditionnée en commission à l’Assemblée nationale sur le projet de budget 2018, la ministre de la culture a confirmé que l’augmentation de la CSG serait compensée pour les artistes-auteurs. Le principe est acquis, a assuré Françoise Nyssen, la solution technique sera « arrêtée prochainement ». La SACD s’est aussitôt félicitée de l’engagement ministériel sur une question qui avait soulevé de nombreuses protestations, et rallié un grand nombre d’oragnisations signataires d’une pétition. La compensation prévue pour les salariés à la hausse de la CSG (baisse des charges liées aux salaires) ne concerne en effet pas les artistes auteurs, pour qui l’augmentation de 1,7% de la CSG risquait, faute de compensation, de se traduire par une baisse équivalente de leur revenu. La SACD, qui affiche rapidement sa satisfaction, estime que « Cette compensation annoncée est à la fois une mesure d’équité à l’égard des autres (...)
KAZEROUNI Alexandre, Le miroir des cheikhs. Musée et politique dans les principautés du golfe persique, Paris, PUF, 2017, 274 pages, 29 Euros « La réponse pour lutter contre tous les obscurantismes » : tel est le sens que le Président de la République Emmanuel Macron a attribué au Louvre-Abou Dhabi à (...)