Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
Roselyne Bachelot a avoué qu’elle rêvait d’être ministre de la culture, de la même manière qu’ elle rêvait de chanter comme la Callas ou de jouer du piano comme Rubinstein. Voilà que son premier rêve se réalise. Qu’elle se méfie : la mission qui l’attend est des plus difficiles qui soient. Il faut pouvoir s’appuyer sur un président de la république et un premier ministre pour qui la culture compte. En trois ans, Emmanuel Macron n’a pas donné beaucoup de signes d’intérêt : première difficulté. Il faut, (...)
Le calendrier amène dans les salles de cinéma, ce 8 juillet, deux films mettant en scène des jeunesses européennes perdues, l’une en Angleterre, l’autre en Grèce. Ils sont dus à deux femmes qui signent leur premier long-métrage, l’Ecossaise Eva Rilay, 34 ans, et la Grecque Sofia Exarchou, 40 ans. Difficile de n’y voir qu’une coïncidence. L’ENVOLEE C’est une double plongée dans l’adolescence et dans l’univers de la gymnastique que propose le premier long métrage de l’Ecossaise Eva Riley. Le film dresse le (...)


Et maintenant ? Le début du déconfinement n’est pas la fin de la crise, et les établissements culturels qui vivent de la présence de visiteurs ou de spectateurs le savent mieux que quiconque. Certes, on voit, ou on annonce, la réouverture de monuments et de « petits » musées. Mais les grandes expositions du printemps n’ont pas eu lieu, les festivals et manifestations de l’été sont annulés, les tournages annulés ou reportés sous condition, comme peuvent l’être les rendez-vous importants pour leur écosystème (par exemple le marché de la poésie pour les éditeurs spécialisés). On sait tout cela, on sait que l’Etat, les collectivités territoriales, et les sociétés de gestion de droits d’auteur s’efforcent de colmater une partie des brèches. Il y a encore beaucoup à faire, si on en juge par les réactions à l’intervention récente du Président de la république qui, même s’il a retroussé les manches, laisse pas mal (...)


Les élections municipales des 15 et 22 mars se déroulent sur un fond de projets de réforme de l’Etat qui vont affecter les collectivités territoriales, notamment dans le domaine de la culture. On veut parler du projet de loi ASAP (d’accélération et de simplification de l’action publique), dont l’examen a commencé au Parlement par le Sénat, et du projet de loi dite « 3D » (décentralisation, différentiation et déconcentration). Ce changement annoncé des rapports entre l’Etat et ses partenaires locaux a déjà soulevé des inquiétudes et suscité des protestations chez des professionnels et des élus. LES LABELS NATIONAUX Pour la loi ASAP, c’est son article 17 qui a concentré les inquiétudes et les oppositions. Cet article prévoit, entre autres, le transfert aux préfets de région de l’attribution des labels nationaux dans le domaine du spectacle vivant et des arts plastiques. Les organisations professionnelles sont (...)
Etienne François et Thomas Serrier (dir.), Europa. Notre histoire, Paris, Flammarion, 2020, 660 p. 14 € Les historiens Etienne François et Thomas Serrier ont réuni une équipe d’une trentaine de contributeurs afin d’examiner les cultures mémorielles européennes. Ce gros livre, en format de poche, se (...)