Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
Insoutenable légèreté des décisions ? Le sentiment de désinvolture et d’impréparation qui accompagnent le débarquement programmé de l’équipe du Tarmac frappent. Valérie Baran et son équipe sont largement soutenus, comme l’a montré la soirée de mobilisation organisée au théâtre le 12 février. Ce qui a été largement démontré ce soir-là : c’est que, en dépit de toutes les objections possibles – qui se ramènent à une seule, l’enfermement du théâtre francophone dans un ghetto – un lieu qui crée un réseau, suit des (...)
Paysages : une exposition à la BNF invite à questionner trente ans de regard photographique sur le paysage en France. Au début de cette période, il y a la Mission photographique de la DATAR (Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale). La DATAR, création gaulliste alors encore bien vivante, a pour fonction de veiller à une répartition équilibrée des activités économiques sur le territoire national. Le paysage est le moindre de ses soucis. Elle est dirigée par le très actif et très (...)


Erik Orsenna, écrivain flamboyant, est plus lyrique que la sobre Sylvie Robert, sénatrice spécialiste des politiques culturelles. Ce qui lie l’un à l’autre, c’est qu’ils sont chacun l’auteur d’un rapport sur l’extension des horaires des bibliothèques publiques. Celui de Sylvie Robert, en 2015, a obtenu un joli succès d’estime, mais, dans une période de budgets contraints, qu’elle soulignait elle-même, ses préconisations sont largement restées lettre morte. Le rapport qu’Erik Orsenna vient de présenter bénéficie d’un atout autrement important : l’ouverture des bibliothèques était, avec la création d’un passe culture pour les jeunes, l’un des deux points du programme pour la culture du candidat Macron. On doit donc en attendre beaucoup. L’extension des horaires des bibliothèques est un serpent de mer. Cela fait bien longtemps maintenant que la question est posée de manière quasi-lancinante, et qu’elle n’a pas de (...)


Emotion dans l’est parisien, et au-delà : le Tarmac, théâtre francophone, va devoir quitter le théâtre de l’avenue Gambetta (20è arrondissement) où il est installé depuis quelques années pour faire la place au « Théâtre ouvert » qui cherchait où se poser depuis qu’il savait devoir quitter ses actuels locaux de Montmartre, repris par leur propriétaire. La décision a été prise par le ministère de la culture, et elle met deux équipes artistiques dans une situation inconfortable : celle du Tarmac, qui dénonce la brutalité de la décision et s’inquiète pour son avenir, celle du Théâtre ouvert, invité à s’installer dans les pires conditions. Ainsi paraît se poursuivre ce qui ressemble bien à une malédiction pour ce lieu du XXè arrondissement, et qui n’est peut-être, au fond, qu’une forme de mépris à la fois pour le théâtre et pour un quartier. A l’origine du théâtre de l’avenue Gambetta, il y a un homme considérable, Guy (...)
Claude Gauvard (dir.), Une histoire de France, Paris, PUF, 2017, 1084 pages. 26 Euros. Sylvain Venayre et Etienne Davodeau, La Balade nationale. Les origines, Paris, La Découverte, 2017, 2010 pages. Collection « Histoire dessinée de la France ». 22 Euros. La campagne électorale du printemps 2017 a (...)