Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

PITIE POUR LES CATHEDRALES

PAR Philippe Pujas
dimanche 12 novembre 2017

Pour ceux qui ne le connaissent pas, indiquons que Stéphane Bern est un individu qui s’est fait remarquer par sa très belle interprétation d’une publicité pour une marque de vérandas. C’est à lui, dont on dit par ailleurs qu’il adore les familles royales, que le Président de la République a confié une mission sur le patrimoine. Une mission : entendons par là des idées pour que l’Etat dépense moins pour le patrimoine monumental. Stéphane Bern a donc commencé à égrener quelques propositions. La plus spectaculaire : faire payer l’entrée dans les cathédrales françaises, étant présupposé que l’Etat n’a plus les moyens de les entretenir. Ça se fait bien ailleurs, plaide notre missionné.

Est-ce une raison ? Il est vrai que la plupart des monuments sont payants. Il est vrai aussi que, du fait qu’elles sont des lieux de culte, les cathédrales comme les églises ont, généralement, gardé le privilège de la gratuité. Certes, faire payer les 12 millions de visiteurs annuels de N.D. de Paris rapporterait un peu. Mais à quel prix ! Les Français aiment les monuments, les Journées du Patrimoine en témoignent tous les ans. Les cathédrales sont parmi les monuments majeurs du paysage français, et la priorité devrait être d’en encourager la visite plutôt que d’y opposer des obstacles. D’autant que, depuis une quinzaine d’années, les tarifs d’entrée dans les musées et les monuments ont augmenté d’une manière excessive, comme le remarqua la Cour des comptes. L’idée de confier une mission à M. Bern avait fait grincer pas mal de dents. On voit aujourd’hui que ces dents avaient quelques raisons de craindre d’être agacées. Alors, formulons un souhait : que M. Bern retourne à ses vérandas.

Philippe Pujas