Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

VARIETES : 2017, UNE CROISSANCE EQUILBREE

jeudi 27 septembre 2018

Une croissance à peu près équilibrée : c’est ce que révèle le bilan 2017 du Centre national des variétés (CNV) sur l’activité du spectacle vivant de variétés en France. Une augmentation de 4% du nombre de représentations a en effet, constate le CNV, « été alimentée à la fois par les festivals, la programmation saisonnière des salles et des événements isolés ; à la fois dans des lieux de petite, de moyenne et de grande jauge ; et dans l’ensemble des régions françaises, à quelques exceptions près ».

Le CNV ne peut que constater la poursuite d’un phénomène déjà connu : « Une part non négligeable » de la hausse de la fréquentation vient des lieux de très grande jauge (…), « la concentration de la diffusion en nombre de représentations, en fréquentation et en billetterie ne s’accentue ni pour les 50 plus gros lieux, ni pour les 50 plus gros festivals, ni pour les 50 plus gros redevables, les poids observés en 2017 étant même inférieurs à ceux de 2012 ». De plus, il faut relativiser le poids croissant des grandes jauges, la moitié de leur croissance ayant été le fait du Stade de France, où ont eu lieu 9 concerts contre 2 en 2016.

La croissance a par ailleurs concerné presque toutes les esthétiques, même si l’ensemble rap, hip hop, reggae connaît une hausse sensiblement supérieure à la moyenne. A la traîne : spectacles d’humour et comédies musicales, qui ont connu une baisse de fréquentation.

Quelques chiffres :

73 000 représentations, dont 65 000 payantes

28,7 millions d’entrées pour les représentations payantes

930 millions de recettes de billeterie (+15%, par la conjonction d’une hausse de 4% du nombre de représentations payantes, de celle de la fréquentation moyenne par représentation (4% également), et de l’augmentation du prix du billet (+5%)

35 euros de prix moyen du billet

les festivals, dont la fréquentation a connu une hausse de 10% totalisent 25% des entrées et 21% de la billeterie

l’Ile-de-France reste fortement dominante : 48% des représentations, 35% des entrées, 41% de la billeterie