Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

LOTO DU PATRIMOINE : LE CASSE (RATE) DE BERCY

PAR Philippe Pujas
mercredi 24 octobre 2018

Le loto du patrimoine, cher à Stéphane Bern, va rapporter une vingtaine de millions d’euros à la Fondation du patrimoine, qui pourra les affecter à l’entretien du patrimoine, et 14 millions à l’Etat, qui a décidé de prélever des taxes. Trois fois rien, assure sans rire le ministre des comptes publics, un certain Gérald Darmanin, l’œil fixé sur sa calculette, poussant à la caricature l’image de Bercy. Stéphane Bern a du mal à avaler le coup, et il n’est pas le seul. On a mobilisé les Français pour qu’ils fassent, avec certes des perspectives de gain, un geste en faveur de leur patrimoine. Et c’était gagné : le sondage dévoilé par la Française des Jeux au début du mois montrait que les motivations des Français étaient surtout désintéressées. Eh bien, c’était vrai pour eux, par pour l’Etat, qui veut faire la bonne affaire au passage. Et qui précise même que, de l’argent ramassé dans ce drôle de casino, pas un centime n’ira au patrimoine ou plus généralement à la culture. Heureusement, le nouveau ministre de la culture, on n’en doute pas, va voler au secours de Stéphane Bern et des Français bernés, et joindre sa protestation à la leur.

On notera en passant, s’agissant d’un autre patrimoine auquel ce monsieur semble tout aussi insensible qu’au patrimoine monumental, qu’il a envoyé un twitt dans lequel, tout en concédant qu’il avait bien l’intention de rafler 14 millions, il dit « stop aux fake news ». Sans doute ignore-t-il encore que l’administration a pour instructions de bannir « fake news » de son vocabulaire au profit de « fausse nouvelle » ou « infox ». Nous nous permettons de le lui signaler.

Philippe Pujas

PS. Interrogé en commission des affaires culturelles mercredi 24 octobre dans l’après-midi, Franck Riester a justifié le choix gouvernemental de prélever les taxes sur le loto du patrimoine. "C’était prévu dès l’origine, comme pour toute opération de loto", a-t-il assuré.

PS2. Communiqué commun de Gérald Darmanin et Franck Riester, jeudi 25 octobre : les deux ministres annoncent "le déblocage de 21 millions d’euros supplémentaires pour le patrimoine", "Afin d’accompagner (l) élan populaire en faveur de la restauration du patrimoine français".