Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
COMIQUES TRANSATLANTIQUES
mardi 5 mars 2019

La Fondation Jérôme Seydoux Pathé présente jusqu’au 9 juillet une exposition consacrée à des années charnières du comique : celles, qui nous rendent un peu tristes, où la France cède devant les Etats-Unis. Le comique a eu en France la part belle dès l’invention du cinéma (l’arroseur arrosé, déjà…). Un nom les domine vite : Max Linder. Mais l’Amérique arrive, et s’impose sans ambages, quitte à adopter quelques-uns des codes du comique français, comme le rôle donné aux policiers ou aux acrobaties. L’Amérique s’impose s’abord par son rythme, et puis par la survenue d’un génie qui emporte tout, Chaplin. En six mois de 1914, celui-ci devient une vedette considérable. Mais l’Amérique donne aussi Mack Sennett, Harold Lloyd, Buster Keaton… Et, avec la guerre, c’est là-bas que tout se passe désormais ; la France a d’autres idées en tête. Alors que les studios français ont du mal à tourner, Max Linder lui-même part aux Etats-Unis, et Pathé y cherche son développement. Quand Max Linder reviendra en France en 1920, son heure aura passé. Il faudra un bon demi-siècle pour qu’on le redécouvre.

L’exposition raconte cette histoire en affiches, photos et documents, puisés dans les riches archives de Pathé. Des photos montrent notamment le studio que la firme crée avant la guerre à Nice, dans sa phase d’expansion française. Et les affiches, avec leur graphisme qui sait croquer l’esprit d’un temps, et/ou leur belle facture artistique, comme celles que signe en France Adrien Barrère, rappellent que le cinéma était l’art populaire par excellence.

Comiques transatlantiques de Linder à Chaplin (1910 – 1925)

Jusqu’au 9 juillet 2019

Fondation Jérôme Seydoux-Pathé 73 avenue des Gobelins, 75013 Paris

Voir en ligne : www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

La 8ème édition du Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec présente sept films inédits (quatre fictions et tris documentaires) et dix avant-premières. Parmi ces dernières, le documentaire de Nicolas Wadimoff, L’Apollon de Gaza, dont la sortie (...)
  • La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé consacre un cycle aux films muets de Josef von Sternberg. Ces films-là, c’est Sternberg avant « L’Ange bleu ». Le cycle s’est ouvert avec la projection du chef-d’œuvre qu’est The last command, (1928) dont le rôle (...)
  • Le grand festival de musique ancienne en est à sa 40è édition. Une édition feu d’artifice. William Christie, Jordi Savall, René Jacobs, qui ont marqué son histoire, seront là. On pourra réentendre Il diluvio universale, oratorio deMichelangelo Falvetti (...)
  • Une communication de Sylvie Robert, sénatrice socialiste d’Ille-et-Vilaine, à la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat exprime une inquiétude sur la hausse des coûts liés à la sécurité qui affecte les festivals. Sylvie (...)
  • La 4ème édition de ce festival qui conjugue musique et cinéma autour du jazz commencera une nouvelle fois avec Daniel Humair, que suivra un film de Jean-Christophe Averty tourné en 1969 au Molde Jazz Festival, sur Phil Woods. Ce sera le 12 avril à (...)